20/03/2017

Gumbo



Je suis chanceuse d'avoir des amis gourmands qui viennent de partout dans le monde. C'est formidable lorsque nous échangeons des recettes, des idées ... et des ingrédients, surtout ceux qui sont rares. Ceux qui me connaissent savent que je suis une addicte d’ingrédients. Je peux faire des détours incroyables pour acheter un ingrédient je n'ai jamais testé. Chaque fois, j’en vois un que je ne connais pas, je l'achète et puis je recherche ce qui peut être et ce qu’on peut faire avec.

Il ya quelques temps Humie Foodie (voir son merveilleux blog NOLA) m'a donné du filé pour faire un gumbo. Pour une raison inconnu, il était relégué au fond du placard et je l'ai oublié ... jusqu'à ce que Sylvain aille en vacances à la Nouvelle-Orléans et m'a ramené quelques andouilles. L’andouille de la Nouvelles Orléans ne ressemble en rien à l'andouille française! La version de la Nouvelle-Orléans est faite avec de la viande de porc et est très épicée et fumée alors que la version française est faite de tripes et est assez puante.

J'ai fait deux recettes avec l'andouille - gumbo et jambalaya.

J'ai fait la recette de gumbo en mélangeant deux recettes différentes du magazine Southern Living.

Gombo
Ingrédients pour servir 4
4 cuisses de poulet
500 g d’okra ou gombo
1 gros oignon, émincé
2 gousses d'ail, émincé
1 poivron vert, haché
100 g de lardons
1 andouille, tranchée
1 càs d'assaisonnement Cajun
1 càs de filé
2 càs de farine
1 càc de thym séché
1 càc d'origan séché
2 feuilles de laurier frais
500ml de bouillon de volaille
Sel et poivre au goût
1 càs de concentré de tomate
Méthode
Chauffer les lardons dans une casserole.
Quand ils deviennent croquants, retirer et réserver.
Dans la même casserole, ajouter l'andouille et faire frire des deux côtés.
Retirer et réserver.
Y mettre le poulet et dorer.
Retirer et réserver.
Ajouter l'oignon, le poivron et l'ail.
Faire frire jusqu'à ce que l’oignon soit doré et réserver.
Ajouter la farine et faire frire jusqu'à ce que la farine prenne une couleur chocolat profond en remuant tout le temps (je l’ai juste doré, c'est pourquoi ma sauce n'est pas brun foncé).
Ajouter dans le bouillon avec la pâte de tomate, les épices et les herbes, l’okra et tous les ingrédients réservés.
Cuire pendant environ 15 minutes ou jusqu'à ce que le poulet soit cuit.
Servir chaud avec du riz.

***



I am lucky to have foodie friends from all over the world. It’s great when we exchange recipes, ideas… and ingredients, especially the rare to source ones. Those who know me know that I am an ingredient junkie. I can go to great lengths to fine one that I have never tested. Whenever, I come across one that I don’t know about, I buy it and then search for what can be made with it.

A while ago Humid Foodie (check out her wonderful NOLA blog) got me filé to make some gumbo. It somehow got to the back of the larder and I just forgot about it….until Sylvain on vacation to New Orleans and got me some andouille. The NOLA andouille is nothing like the French andouille! The New Orleans version is made with pork meat that has been spiced and smoked whereas the French version is made with tripe and is quite stinky.

I made two recipes with the andouille – gumbo and jambalaya.

I made up gumbo recipe from two different recipes from Southern Living.

Gumbo
Ingredients to serve 4
4 chicken thighs
500g okra
1 big onion sliced
2 cloves garlic, slices
1 green pepper, chopped
100g lardons
1 andouille, sliced
1 tbsp Cajun seasoning
1 tsp file
2 tbsps flour
1 tsp dried thyme
1 tsp dried oregano
2 fresh bay leaves
500ml chicken stock
Salt and pepper to taste
1 tbsp tomato paste
Method
Heat the lardons in a pan.
When crisped, remove and reserve.
In the same pan, add the andouille and fry on both sides.
Remove and reserve.
Now put in the chicken and brown on both sides and remove and reserve.
Add onion, pepper and garlic.
Fry till the onions are golden remove and reserve.
Add in the flour and fry till deep chocolate stirring all the time (I only cooked till golden that’s why my sauce is not deep brown).
Add in the stock with the tomato paste, spices and herbs, okra and all reserved ingredients.
Cook for about 15 minutes or till the chicken is cooked.
Serve hot with rice.

Cliquer ici pour la page Facebook/Click here for the Facebook page

***



14/03/2017

Thandaï



Hier c’était Holi, la fête de printemps hindou. J'ai déjà parlé d’Holi et mis plusieurs recettes spéciales de cette fête sur le blog. Aujourd'hui, j'écris sur une recette dont j'ai déjà parlé dans les billets précédents mais, je n’ai pas encore livré la recette.

Holi est le jour où les gens se lâchent un peu, et pour les aider dans les festivités, ils consomment le Thandai ou bhang qui est agrémenté avec une pâte de feuilles et de graines de cannabis. Ma version ici est bien sûr sans cannabis mais c’est une boisson très savoureuse tout de même.

Thandai
Pour 2 personnes
500 ml de lait
8 amandes
8 noix de cajou
8 pistaches
4 cardamomes vertes
½ càc de graines de fenouil
2 + 1 boutons de roses séchés
1 pincée de safran
1 càc de poivre
1 càc de graines de pavot
4 poivres longs
2 càs de sucre
Méthode
Faire tremper tous les ingrédients sauf un bouton de rose dans le lait pendant environ deux heures.
Mixer le mélange dans un mixeur plongeur ou un blender.
Filtrer et servir décoré avec les pétales du bouton de rose mise à part.



***

Yesterday was the Hindu spring festival of Holi. I have explained Holi and put several special Holi recipes on the blog already. Today, I am writing about a recipe that I have already spoken of but not yet blogged about.

Holi is a time when Indians let down their hair, and to help them in the festivities, they consume Thandai or bhang which is laced with a paste of cannabis leaves and seeds. My version here is of course without cannabis but is a very tasty drink all the same.

Thandai
For 2 servings
500 ml milk
8 almonds
8 cashew nuts
8 pistachios
4 green cardamoms
½ tsp fennel seeds
2+1 dried rose buds
1 pinch of saffron
1 tsp pepper
1 tsp poppy seeds
4 long peppers
2 tbsps sugar
Method
Soak all the ingredients except one rose bud in the milk for about two hours.
Grind the mixture in a blender.
Strain and serve decorated with the rose petals of the saved rose bud.


*** 


 
Cliquer ici pour la page Facebook/ Click here for the Facebook page

22/02/2017

Medu vada




Je suis allé à Anvers le week-end dernier et nous avons exploré des magasins asiatiques là-bas. Nous avons commencé avec un magasin indien, puis nous sommes allés à un supermarché chinois.

J'ai vu cette machine à fabriquer des médu vada et comme je tombe si facilement pour les gadgets, que je l'ai acheté immédiatement. Je dois admettre qu’on peut faire ces beignets sans le gadget et ce n'est pas difficile à faire du tout. Les medu vadas sont faits avec des lentille et les originaux sont à base de lentilles blanches (urad dal) mais on peut en faire toutes les autres lentilles (ou encore mieux, un mélange).

J'ai vu ce gadget vendu sur Internet comme une machine pour faire des doughnuts.

La base de ces beignets est utilisée pour faire un autre plat populaire des dahi vadas dont je vais poster la recette très vite.

Medu vada
Ingrédients
1 cup (250ml) de lentilles blanches (urad dal) trempée pendant au moins deux heures
1 piment finement haché
3 cm de gingembre, râpé
10 feuilles de curry
1 càc de sel
Huile de friture
Méthode
Mixer les lentilles trempées à une pâte avec aussi peu d'eau que possible. J'ai utilisé environ 2 cuillères à soupe.
Ajouter les piments, le gingembre, les feuilles de curry et le sel.
On pourrait aussi mixer les trois ingrédients ci-dessus avec les lentilles.
Mettez la pâte dans le fabricant de médu vada.
Chauffer l'huile et faire les vadas en utilisant la machine.
Faire frire jusqu'à ce qu’ils dorent.
Égoutter et servir avec un chutney ou comme le pain avec un curry.
Dans le sud de l’Inde, on sert les medu vadas avec du sambhar (préparation de lentilles et légumes) et du chutney de noix de coco.

Note: Dans le cas où vous n'avez pas le gadget, tremper vos mains dans l'eau et prendre un peu de pâte de la taille d’un noix dans vos mains. Faire un trou dans le centre de la pâte et glisser le dans l'huile chaude pour les dorer. Vous pouvez également déposer des cuillerées directement dans l'huile chaude.



***

I went to Antwerp last weekend and we explored a couple of Asian stores there. We started off with an Indian store and then went on to a Chinese supermarket.

I saw this medu vada maker and I since I fall so easily for gadgets, that I brought it immediately. I must admit that you can easily make these fritters without the gadget and it is not difficult to do at all. Medu vadas are made of lentils and although the basic ones are made while lentils (urad dal) you can easily make it any other lentils (or better still, a mix of lentils).

I have seen this gadget sold on the Internet as a doughnut maker.

The base of this fritters is used to make dahi vadas and I’ll post the recipe for them soon.

Medu vada
Ingredients
1 cup white lentil (urad dal) soaked for at least two hours
1 finely chopped chilli
3 cm ginger, grated
10 curry leaves
1 tsp salt
Oil for frying
Method
Grind the soaked lentils to a paste with as little water as possible. I used about 2 tablespoons.
Add the chillis, ginger, curry leaves and salt.
One could also grind the three above ingredients with the lentils.
Put the dough in the medu vada maker.
Heat oil and pour out the vadas.
Fry till golden.
Drain and serve with a chutney or like bread with a curry.
In South India, medu vadas are served with sambhar (a lentil and vegetable preparation) and coconut chutney.

Note: In case you do not have a vada maker, dip your hands in water and take a walnut size bit of dough in your hands. Make a hole in the centre of the dough and slide in the hot oil to fry. You can also drop spoonfuls directly in the hot oil.


***


Cliquer ici pour accéder à la page Facebook /Click here for the Facebook page




15/02/2017

Pickles de citron - lemon pickles



Selon un dicton populaire, si la vie vous donne des citrons faites-en de la limonade ... ce dicton n'est certainement pas valable pour des Indiens ! Si on nous donne des citrons nous en ferons un pickles au citron. La plupart des pickles sont faits en fermentant des fruits et des légumes et en les épiçant. Ils sont faits en été quand la chaleur du soleil chauffe les pickles et les font maturés à la perfection. Le soleil tue toutes les mauvaises bactéries et permet aux bonnes de prospérer. Une autre sorte de pickles sont faits en hiver et je ne sais pas pourquoi mais ces pickles se ressemblent à ce qu’on a ici, c'est-à-dire principalement saumuré et moins épicé.

J'ai fait ce classique d'hiver – un pickles au citron ... on peut utiliser d'autres agrumes disponibles en hiver. C’est vraiment facile de faire et la seule difficulté est qu’on doit attendre jusqu'à ce que le citron marine bien. J'ai un grand radiateur et j'ai placé mon pot de pickles dessus et il était prêt à consommer en 10 jours. En moyenne, il faut attendre 3 à 4 semaines. Essayez d'utiliser du sel de mer pur sans aucun additif pour de meilleurs résultats.

Pickles de citron
Ingrédients
1 kg de citrons
Pour le mélange d'épices
40 g de sel
30 g de paprika
20g de piment en poudre (ajuster selon votre goût)
¼ càc assafoetida
20g de graines de moutarde, cassées ou écrasées (ou utiliser de la moutarde en poudre)
20 g de poudre de curcuma
1 pot en verre stérilisé
Méthode:
Laver et sécher les citrons avec un chiffon propre.
Couper les citrons en deux et puis chaque moitié en quatre (conserver les jus).
Mettre une couche d'une cuillère à soupe du mélange d'épices dans le pot.
Déposer dessus une couche de morceaux de citron.
Continuer à faire des couches en terminant avec une couche mélange d'épices jusqu'à ce que tous les ingrédients sont utilisés.
Ajouter le jus récupéré en coupant les citrons.
Fermer le pot et garder dans un endroit chaud.
Tous les jours, mélanger les pickles avec une cuillère propre. Dans un ou deux jours, vous aurez assez de saumure pour couvrir les citrons. Sinon, ajouter une saumure 3% (30g pour 1l d’eau) juste assez pour couvrir.
Le pickles est prêt quand les citrons ont absorbé assez de sel, sont moelleux et n’ont plus de goût astringent.


***


According to a popular saying, if life gives you lemons make lemonade… this saying is certainly not for Indians!! You give us lemons and we’ll make you a lemon pickle. Most pickles are made by fermenting fruits and vegetables and spicing them. They are made in the summer when the hot sunlight cures the pickles to perfection, kills all the bad bacteria and allows the good ones to thrive. Another set of pickles are made in the winter and these pickles are for some reason more like the pickles we have here i.e. mostly brined and with much less spice.

I made this winter classic – lemon pickle… you can use other citrus fruits available in winter to make these pickles. It’s really easy to make the only issue is the you have to wait till the lemon cures. I have a wide radiator and I kept my jar of pickles on it and it was ready to eat in 10 days’ time. You have to wait for 3 to 4 weeks. Try to use pure sea salt without any additives for best results.

Lemon pickles
Ingredients
1 kg lemons
For the spice mix
40g salt
30g paprika
20g chilli powder (adjust according to your taste)
¼ tsp asafoetida
20g mustard seeds, split or crushed (or use powdered mustard)
20g turmeric powder
1 sterilized glass jar
Method:
Wash and dry the lemons with a clean cloth.
Cut the lemons in half and each half in four (keep the juices).
Put a layer of a tablespoon of the spice mix in the jar.
Add in a layer of lemon pieces.
Continue finishing with a spice mix till all the ingredients are used up.
Close the jar and keep in a warm place.
Everyday stir the pickles with a clean spoon. In a couple of days, you will have enough of brine to cover the lemons. If not, add a 3% (30g to a litre of water) brine just enough to cover.
Your pickle is ready when the lemons have absorbed enough of salt and no longer tastes astringent.


***

Cliquer ici pour accéder à la page Facebook/ Click here for the Facebook page



23/01/2017

Beignets de Fruit de l’arbre à pain - Breadfruit Fritters




Lors de ma dernière visite à Paris, on est passé par le quartier indien où j’ai vu des fruits de l’arbre à pain. En général, on trouve ces fruits en conserves et presque jamais frais ! Et là, non seulement la qualité au niveau poids et l’aspect était top, mais les fruits semblaient cueillis le matin même !

Le fruit de l’arbre à pain vient d’une plante qui a ses origines en Océanie mais qu’on trouve maintenant dans tous les pays tropicaux partout dans le monde. Le fruit ressemble à un pomelo et la peau semble avoir des écailles. La chair a un goût doux, un peu entre la patate douce et les châtaignes. En texture, c’est un peu mou comme la mie de pain (d’où le nom ? – je ne sais pas). On les cuit, après l’avoir pelé, à l’eau, on en fait des gratins, des purées. On peut également le servir rôti ou frit.

J’ai fait une recette assez simple. J’ai coupé la chair en tranches et je l’ai ai épicées et puis je les ai passées à la poêle. Il faut faire attention en travaillant le fruit de l’arbre à pain – après l’avoir coupé, il faut mettre les morceaux immédiatement dans un saladier d’eau avec un filet de jus de citron ou vinaigre pour éviter la décoloration due à l’oxydation.

L’information sur l’arbre à pain.


Beignets de Fruit de l’arbre à pain
Ingrédients
1 fruit à l’arbre à pain
L’huile pour poêler
Un filet de jus de citron
Pour le mélange épicé :
1 càc de paprika
½ càc de curcuma
1 càc de garam masala
1 càs de jus de citron
2 càc de farine de riz
Sel
Méthode
Peler le fruit de l’arbre à pain.
Enlever le milieu qui est filandreux.
Couper le fruit en tranches et les garder dans un saladier avec de l’eau vinaigrée.
Mélanger tous les ingrédients pour la panure épicée.
Égoutter le fruit de l’arbre à pain.
Mélanger avec la panure épicée.
Mettre l’huile à chauffer dans une poêle.
Faire frire les tranches et les égoutter sur du papier absorbant.
Servir garni d’un filet de jus de citron.



***

On my last visit to Paris, we went through the Indian quarter where I saw fresh breadfruit on sale. In general, we find these fruits canned and almost never fresh! And then, when I saw the breadfruit not only the quality and weight but also the appearance was great, the fruit seemed to have been picked the same morning!

Breadfruit comes from a plant that has its origins in Oceania but is now found in all tropical countries all over the world. The fruit resembles a grapefruit and the skin seems to have scales. The flesh has a sweet taste, a little between the sweet potato and the chestnuts. In texture, it is a little soft as bread crumbs (hence the name? - I do not know). They are cooked, after peeling, in water, made into gratins and purees. They can also be served roasted or fried.

I made a fairly simple recipe. I cut the flesh into slices and I spiced it and then I fried them in a pan. Care must be taken when working with breadfruit - after cutting it, put the pieces immediately in a bowl of water with a drizzle of lemon juice or vinegar to avoid discoloration due to oxidation.

Information on breadfruit.


Breadfruit Fritters
Ingredients
1 breadfruit fruit
Oil for frying
A drizzle of lemon juice
For the spice mixture:
1 tsp paprika
½ tsp turmeric
1 tsp of garam masala
1 tbsp of lemon juice
2 tbsp rice flour
Salt
Method
Peel the breadfruit.
Remove the middle part which is stringy.
Cut the fruit into slices and keep them in a salad bowl in vinegar water.
Mix all the ingredients for the spicy coating.
Drain the breadfruit slices.
Mix with the spicy coating.
Heat the oil in a frying pan.
Fry the breadfruit slices and drain on absorbent paper.
Serve with a drizzle of lemon juice.



***
Clicquer ici pour la page Facebook/ Click here for the facebook page